patient

ECCOSSAD, service intégré à domicile (SISD) du brabant wallon

Qui sommes-nous ?

ECCOSSAD, service intégré à domicile (SISD) du brabant wallon est une plateforme de concertation multidisciplinaire destinée aux professionnels de l’aide et du soin en ambulatoire. Cette plateforme vise en effet à faciliter ce qu’on appelle la pluridisciplinarité. Concrètement, elle facilite les échanges entre les prestataires, la transmission d’informations avec pour objectif final de garantir une prise en charge adéquate du bénéficiaire de soins et d’aide, respectant ses choix et son environnement.

Pour cela, ECCOSSAD travaille étroitement avec les 5 centres de coordination de sa Province : la CSD, l’ASD, VAD-BW, COSEDI et CADo. Vous retrouverez leurs coordonnées dans l’onglet ….

Notre plateforme est active sur l’ensemble de la Province, elle couvre donc les 27 communes du Brabant wallon qui correspondent à la zone de soins n°3.

Cette plateforme est agréée par la Région Wallonne et subsidiée par l’AVIQ. La coordination mise en place autour du patient est donc un service gratuit.

A qui nous adressons-nous ?

Les patients résidants dans la province du Brabant wallon et ayant une perte d’autonomie, entrainant un souhait d’être soignés à domicile

Les patients hospitalisés ou ayant été admis en institution, et dont le retour à domicile est planifié dans un délai de 8 jours, et pour laquelle le médecin généraliste diagnostique un amoindrissement d’autonomie physique pour une durée d’au moins un mois.

Les patients psychiatriques qui pourraient bénéficier d’une concertation en santé mentale

Les patients dans un état végétatif persistant (EVP) suite à un AVC, infarctus, coma, etc.

Les personnes en fin de vie qui pourraient bénéficier de soins palliatifs.

FAQ

Pourquoi faire appel au SISD ?

Le vieillissement de la population et la diminution de la durée des séjours à l’hôpital font que de plus en plus de soins sont apportés au domicile de la personne.

Il se peut que la sortie d’hôpital soit (trop) rapide et que vous n’ayez pas su encore prendre vos dispositions pour tout mettre en place à la maison… pas de panique, c’est justement là que le SISD intervient.

Grâce aux outils de coordination proposés par ECCOSSAD, le patient, sa famille et les prestataires de soins nécessaires à sa prise en charge, gagneront en efficacité et en efficience.

En effet, avoir des soins à la maison implique souvent la venue de multiples intervenants. Il est donc plus qu’important d’assurer une bonne communication, une bonne collaboration et une bonne cohésion entre ces différents prestataires pour vous offrir une prise en charge de qualité.

Vous pourrez dès lors bénéficier de la venue d’une coordinatrice d’un des 5 centres de coordinations, service totalement gratuit, qui viendra discuter avec vous et votre entourage si vous le souhaitez, afin de déterminer vos besoins en terme de soins ou d’aides (ménagères, courses, aménagement de la maison, etc.).

Cette coordinatrice veillera par la suite à planifier avec les prestataires devant intervenir à votre domicile un schéma d’action pour éviter d’avoir deux rendez-vous au même moment, pour ne pas rester avec un prestataire indisponible, etc.

L’action de la coordinatrice peut s’arrêter là mais peut aussi aller plus loin. En effet, si à un moment donné de votre prise en charge, une situation plus complexe venait à apparaître nécessitant que les différents prestataires de l’aide et du soin se rencontrent pour en discuter, la coordinatrice avec le soutien d’ECCOSSAD mettra alors en application ce qu’on appelle une « concertation ».

Il existe deux types de concertations financées par l’AVIQ :

  • Concertations multidisciplinaires, également appelées « plan de soins »
  • Concertations en santé mentale : pour les adultes et les enfants

Qu’est-ce qu’une concertation multidisciplinaire ?

Les concertations sont des rencontres régulières, entre vous et les prestataires d’aide et de soins, afin d’échanger les informations nécessaires  et harmoniser leurs pratique en vue d’optimiser votre accompagnement.

Un plan d’accompagnement est alors rédigé et revu lors des rencontres successives. La personne de référence assure le suivi de l’accompagnement entre les réunions et est responsable d’un recadrage si nécessaire.

La coordinatrice de soins et d’aide organise les réunions, en collaboration avec la personne de référence. Elle apporte également sa connaissance approfondie du réseau local de soins et d’aides.

Le lieu de la concertation est libre: à votre domicile dans une institution, au cabinet du médecin généraliste, …

Maximum 1 concertation / 12 mois  pour les patients en diminution d’autonomie physique, et 4 concertations / 12 mois pour les patients EVP (Etat végétatif persistant), sont financées par l’AVIQ.

Qu’est-ce qu’un plan d’accompagnement ?

Le plan d’accompagnement est un document standardisé constitué de:

  • Votre identification et vos coordonnées,
  • L’identification et les coordonnées des professionnels et des autres personnes formant votre réseau,
  • Les objectifs généraux recherchés,
  • Au moins 3 tâches convenues,
  • Les données relatives à la réunion, nécessaires pour la facturation.

Il  s’agit donc d’un outil de coordination des activités concernant votre accompagnement.

Le plan d’accompagnement vous est transmis par la personne de référence.

Il est également transmis (par la coordinatrice):

  • À toutes les personnes ayant participé à la concertation
  • Au médecin généraliste
  • À ECCOSSAD pour la validation administrative et la facturation.

Qui est présent à la réunion de concertation ?

Au minimum, trois prestataires de soins et d’aides doivent être présents dont:

Obligatoirement:

à Votre médecin généraliste

à Votre praticien de l’art infirmier à domicile, si vous recevez des soins infirmiers à domicile

Non-obligatoire

à Toute autre personne parmi vos dispensateurs de soins suivants: pharmacien, dentiste, kinésithérapeute, diététicien, logopède, orthopédistes, podologues, …

à Les prestataires d’aide: psychothérapeute, ergothérapeute, assistants sociaux, aide familiale,…

à Vous-même et vos proches. Votre participation, ainsi que celle des prestataires d’aide, n’est pas obligatoire mais est vivement recommandée pour avoir une vue médico-socio-sanitaire globale

Comment faire pour organiser une concertation ?

Une concertation peut être demandée par toute personne concernée : vous-même, un membre de votre entourage, un intervenant professionnel ou un bénévole.

Cette personne peut soit prendre contact avec ECCOSSAD qui l’orientera vers le centre de coordination le plus adéquat selon ses désidératas, soit prendre directement contact avec le centre de coordination de son choix.

Vous devez donner votre accord au préalable pour que les concertations aient lieu (condition spécifique au Brabant wallon)

Qu’est-ce qu’une concertation en santé mentale ?

Les concertations sont des rencontres régulières, entre vous et les acteurs de votre réseau : professionnels des soins de santé mentale, des soins de première ligne ou psycho-sociaux, entourage, bénévoles, etc, afin d’échanger les informations nécessaires  et harmoniser leurs pratique en vue d’optimiser votre accompagnement.

Un plan d’accompagnement est alors rédigé et revu lors des rencontres successives. La personne de référence assure le suivi de l’accompagnement entre les réunions et est responsable d’un recadrage si nécessaire.

La coordinatrice de soins et d’aide organise les réunions, en collaboration avec la personne de référence. Elle apporte également sa connaissance approfondie du réseau local de soins et d’aides.

Le lieu de la concertation est libre: à votre domicile, dans une institution (Hôpital, service de santé mentale,…), au cabinet du médecin généraliste, …

Maximum 3 concertations/12 mois pour les adultes, 5 concertations/12 mois pour les enfants sont financées par l’AVIQ

Qu’est-ce qu’un plan d’accompagnement ?

Le plan d’accompagnement est un document standardisé constitué de:

  • Votre identification et vos coordonnées,
  • L’identification et les coordonnées des professionnels et des autres personnes formant votre réseau,
  • Les objectifs généraux recherchés,
  • Au moins 3 tâches convenues,
  • Les données relatives à la réunion, nécessaires pour la facturation.

Il  s’agit donc d’un outil de coordination des activités concernant votre accompagnement.

Le plan d’accompagnement vous est transmis par la personne de référence.

Il est également transmis (par la coordinatrice):

  • À toutes les personnes ayant participé à la concertation
  • Au médecin généraliste
  • À ECCOSSAD pour la validation administrative et la facturation.

Qui est présent à la réunion de concertation ?

(Votre enfant), Vous-même et vos proches

Votre participation, celle de votre enfant (pour les concertations pour enfant) et celle de vos proches est encouragée, elle n’est pas obligatoire

La personne de référence :

La personne de référence est un professionnel proche de vous (soignant ou aidant) : professionnel des soins de santé, psychologue, orthopédagogue ou travailleur social. Choisie pendant une concertation, elle peut changer lors d’une consultation suivante.

Elle est votre personne de contact, celle de vos proches et des professionnels. Elle participe, avec la coordinatrice, à la rédaction du plan d’accompagnement. Pendant la période qui suit la concertation, la personne de référence s’assure de la bonne application des décisions prises. Si nécessaire, elle demande une nouvelle réunion.

L’organisatrice

En pratique, la réunion est organisée par une coordinatrice d’un des 5 centres de coordination du Brabant wallon. Elle apporte sa connaissance des modalités d’organisation des concertations, ainsi que du réseau local de soins et d’aides

Les autres participants

Toute personne, professionnelle ou non, qui vous entoure, peut être invitée à participer à la réunion de concertation. Votre médecin généraliste est toujours invité mais sa présence n’est pas obligatoire.

Comment faire pour organiser une concertation en santé mentale ?

Une concertation peut être demandée par toute personne concernée : vous-même, un membre de votre entourage, un intervenant professionnel ou un bénévole.

Cette personne contacte ECCOSSAD qui vérifie les critères d’inclusion. Ensuite, le dossier est transmis à un centre de coordination.

Vous devez donner votre accord au préalable pour que les concertations aient lieu (condition spécifique au Brabant wallon).